Thursday, March 8, 2012

Nouvelles investigations : Des millions de la reconstruction disparus dans les toilettes ?

Port-au-Prince, 8 mars 2012 – Gaspillage, erreurs, manque de participation. 

Les millions dépensés par la communauté internationale pour vider plus de 11 000 toilettes portatives se sont taris, laissant un demi-million de déplacés internes avec nulle part où se soulager.

Deux organisations américaines semblent tenir leur promesse de construire 10 000 maisons, et l’argent afflue… mais ce n’est pas pour construire 10 000 maisons, car les journalistes n’ont pu en trouver que quelques douzaines.

Les réfugiés du séisme ont délaissé les toilettes écologiques fournies par une agence d’aide irlandaise pour se creuser des fosses pour des toilettes conventionnelles, qui polluent l’une des principales sources d’eau de la capitale.

Ce ne sont que quelques-uns des rapports d’enquête produits ce mois-ci par de jeunes journalistes haïtiens, avec l’aide du Fonds pour le Journalisme d’Investigation en Haïti.

Choisis par un jury constitué de responsables du Groupe Medialternatif, de l’Association Nationale des Médias Haïtiens et de l’Association des Medias Indépendants d'Haiti, une douzaine de jeunes ont sillonné pendant deux mois les rues et les collines de la zone touchée par le séisme et ont découvert un manque de coordination et d’imputabilité,
ainsi que du gaspillage et de la corruption.

Lisez

Quand une toilette chasse l'autre sur le site de Ayiti Kale Je, sur AlterPresse et dans Le Nouvelliste

Assainissement – Que reste-t-il des millions investis par les ONG ? dans Le Nouvelliste et sur le site de Ayiti Kale Je

Regardez

Grace Village: Yon kan san gras

Pour en savoir plus sur le Fonds pour le Journalisme d’Investigation en Haïti, visitez nous.

A paraitre, la semaine prochaine, deux histoire sur la problématique de logement:

Les abris qui n'abritent personne
et
Repeuplement anarchique des quartiers de Villa Rosa

Nous allons envoyer les liens pour les versions audio plus tard ce mois-ci.